Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Infos club

30 rue Claude Bonnier, Bordeaux

(Quartier Mériadeck, entrée des tennis couverts)

slotbordeaux@gmail.com

 

Horaires d'ouverture

Mercredi: 19h30 - minuit

Samedi: 15h30 - 20h00

Dernier vendredi du mois:

19h30 - minuit

Cliquez ici pour le calendrier 2016 des courses club

 

 

Entrée libre, le club prête du matériel aux débutants sympas.

localclub3

Le saviez-vous ?

"Un bon pilote compense toujours" (copyright Chris P, année 1947) ou autrement dit: avant d'incriminer ton auto, assure toi d'en tirer le meilleur.

 

En toute circonstance, même lorsqu'il n'y est pour rien, notre Président sera tenu pour responsable d'un crash. Démonstration avec ce "rho Brunoooo" en fin de vidéo:

 

 

Une soirée Flexi au SRCB c'est du low-cost, de la performance et de la baston.

On oublie le concours de présentation pour travailler les fondamentaux du parfait petit sloteur: concentration, maîtrise de soi et tactique.
On dirait pas comme ça, mais au final on y prend du plaisir:

  

27 novembre 2006 1 27 /11 /novembre /2006 20:55

http://www.sudouest.com/271106/vil_gir_bordeaux.asp?Article=271106a99952.xml

MERIADECK. -- Après les Belges en 2005, les Bordelais ont dominé cette édition des Vingt-Quatre Heures de Slot Racing --

Rois sur leur piste

: Francis Schwarz


L'équipe bordelaise qui a remporté la course

PHOTO ERIC DESPUJOLS


La deuxième édition des Vingt-Quatre Heures de Slot Racing sorte de circuit 24 organisée ce week-end par le SRCB à Mériadeck a été dominée de la tête et des épaules par une équipe locale. Les 14 équipages possédaient pourtant les mêmes bolides miniatures, tirés au sort, et seul le pilotage pouvait faire la différence. La formation détentrice de la victoire était composé de Ghislain Lubin (cadre) Laurent Flier (mécanicien), Anthony Beraha (étudiant) et Christophe Peix (magasinier). Ils ont devancé une équipe belge de Techniplast de 300 tours et celle des Franco-Belges vainqueurs l'an dernier de 321 tours.

« Cela été chaud d'organiser cette épreuve et de concourir, sans pratiquement dormir », explique Christophe Peix. Et, modeste, il ajoute : « On a tiré au sort une voiture au top ! (...) Beaucoup de concurrents ont cassé et changé des courroies ou des tresses. » Il faut en effet une part de chance pour terminer au sommet une épreuve aussi longue sans souci majeur.


Passion et bricolage. Chez les jeunes aussi la joie était au rendez-vous. Comme témoigne Julien Treguet, 15 ans en troisième à Saint-Genès, classé au milieu du tableau : « C'est plus une passion et du bricolage que de la grande compétition. Certes, il faut rester calme. » Julien pourrait accéder prochainement à des podiums. Il a remporté le dernier segment « au volant » d'une petite voiture verte de 250 grammes. C'est dire !

Dans l'équipe du CE Thales, classée loin... avec pas moins de 638 tours de retard, Mathilde Filliatre, 14 ans et demi, en troisième à Mérignac, gardait le sourire : « J'ai terminé dernière, mais je suis satisfaite. C'était ma première course. Et j'ai dormi seulement trois heures. C'est marrant de piloter des petites voitures sur une piste en bois de 28 mètres, en attendant de conduire une automobile grand format. »

Et Philippe Benj, sculpteur, président du Slot Racing Club de Bordeaux, de conclure, jovial : « Cela a été une rencontre plus qu'une épreuve. » Cette discipline, peu coûteuse et sans primes, recèle une grosse dose de convivialité.

Partager cet article

Published by Eric - dans vie du club
commenter cet article

commentaires

bruno bouille alias buburn 27/11/2006 23:12

bon ça se fete je crois que je vais venir moi mercredi