Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Infos club

30 rue Claude Bonnier, Bordeaux

(Quartier Mériadeck, entrée des tennis couverts)

slotbordeaux@gmail.com

 

Horaires d'ouverture

Mercredi: 19h30 - minuit

Samedi: 15h30 - 20h00

Dernier vendredi du mois:

19h30 - minuit

Cliquez ici pour le calendrier 2016 des courses club

 

 

Entrée libre, le club prête du matériel aux débutants sympas.

localclub3

Le saviez-vous ?

"Un bon pilote compense toujours" (copyright Chris P, année 1947) ou autrement dit: avant d'incriminer ton auto, assure toi d'en tirer le meilleur.

 

En toute circonstance, même lorsqu'il n'y est pour rien, notre Président sera tenu pour responsable d'un crash. Démonstration avec ce "rho Brunoooo" en fin de vidéo:

 

 

Une soirée Flexi au SRCB c'est du low-cost, de la performance et de la baston.

On oublie le concours de présentation pour travailler les fondamentaux du parfait petit sloteur: concentration, maîtrise de soi et tactique.
On dirait pas comme ça, mais au final on y prend du plaisir:

  

3 décembre 2007 1 03 /12 /décembre /2007 20:56

Winternats 2007, le meeting Slot Drag


Et bien la troisième édition de cette course est rentrée dans l’histoire, si l’on peut dire.

Chacun est rentré chez soi sans problèmes.

Le niveau de la compétition s’est élevé de quelques crans, on a vu des plateaux très denses et homogènes et les favoris venus de Finlande, d’Autriche, de Malte et de France on eu fort à faire à chaque tour.

En dehors des coureurs expérimentés déjà présents les années précédentes, nous avons accueilli des débutants venus de Suisse et d’Allemagne, ainsi que pour la première fois Keith Grech le Maltais, qui est tout sauf un débutant.

Le Jeudi étant un jour férié cette année, le Salon a ouvert 4 jours et Osku et Fred ont pu passer cette première journée à dégrossir ou fignoler des réglages, rejoints dès le Vendredi matin par Charles et Keith, les 2 pros Maltais.

Le Vendredi après-midi avait lieu une course de régularité « Bracket » très internationale sur le thème Volkswagen.

Chaque concurrent rencontrant tous les autres sur un match de 2 runs, puis les deux premiers du classement se rencontrant sur une finale en 2 runs.

Dominik et Alex ont pu disputer cette finale, gagnée nettement par Alex.

Le prix spécial de cette course était une magnifique Coccinelle RC offerte par l’entreprise de Dominik, qui fabrique des pièces de VW pour la compétition.

Grâce à la fidélité de nos sponsors, de nombreux prix étaient à gagner dans une tombola réservée aux participants.

Une voiture complète, des moteurs de série et préparés, des châssis et de nombreuses pièces détachées, certains ont même utilisé ces prix pour la course.

La course proprement dite commençait Samedi matin avec les qualifications Parma Stock, puis celle du Bracket.

La piste est nettoyée le matin, il n’y avait donc pas encore assez de Moo et de gomme pour que des super chronos à moins de 1’’ soient réalisés mais on retrouvait la hiérarchie prévue avec TQ (la pôle) Kesha, suivi de Jurg, Fred et Alex.

Les qualifications :

Les qualifs du Bracket ne se font pas aux chronos car ils ne veulent rien dire dans cette spécialité, mais au temps de réaction.

Doninik a mis d’entrée la pression sur tout le monde avec un .501 (la réaction parfaite c’est .500 mais à .499 c’est un rouge = élimination, c’est pas long un millième de seconde…).

Kesha qui comme il l’avait annoncé courrait avec l’incroyable gag mécanique à 2 moteurs (la carrosserie est une dépanneuse venue du film Cars) en plus d’une Jeep se trouvait 7eme et 8eme autour de .520

Il y a une logique derrière l’ordre de passage des catégories : le besoin de davantage de moo, qui correspond aussi à la vitesse des voitures.

Ensuite donc les SS à moteur S16d, c’est une catégorie qui gagne vite en popularité.

On attendait une domination de la paire Maltaise car ils courent toute l’année un championnat très disputé avec ces voitures et on a pas été déçus, seul Fred restant au contact, 3eme à .914 avec le Roadster, l’autre voiture est plus loin dans le classement.

En Gp12, retour au top de Fred Barthelemy après les problèmes de 2006 qui mène avec un superbe .838, suivi de Keith et l’Opel GT de Kesha.

11 des 20 voitures engagées sont sous les .900, aucun favori clair ne se détache.

En Gr20 les choses ont été plus claires, Charles & Keith étant les seuls sous les .800, puis le Suisse Roger Luber 3eme avec une Corvette préparée par le Canadien Ian Hill, puis Fred & Kesha groupés vers .830

Osku qui n’avait pas de Gr20 prête a couru sans grand succès avec une voiture prêtée par un autre Finlandais, Kimi Hamidulla, et une ancienne prêtée par Fred.

Tout le monde avait hâte d’y voir plus clair dans le très beau plateau de Top Fuel Dragsters, mais quand la poussière est retombée, les nouveaux venus étaient loin derrière !

Il ne suffit pas d’un bon moteur et d’un bon chassis dans cette catégorie, ces grosses roues demandent une répartition très fine du moo, un coureur très expérimenté comme Fred ne s’en est pas sorti, sa meilleure voiture est 10eme.

Les 5 premières voitures sont entre .827 & .839 (un centième de seconde) et seul Keith met ses 2 voitures dans ce groupe.

Les Gr7 illimité (AA/FC) ont fait leurs qualifs le Dimanche, juste avant leur course.

5 voitures sont descendues sous les .500, avec Charles, Kesha & Fred en trio de tête mais 6 autres voitures sont à peine au-dessus des .500, personne n’est à l’abri dans cette catégorie si pointue.

Sans trop entrer dans les détails , une très grande variété d’options techniques se trouvaient en présence, le petit poucet se trouvant être Osku le Finlandais qui prépare un vrai Gr7 pour l’année prochaine mais n’avait cette année que son Top Gun de 80g (induit illimité mais dans un moteur de Gr20).

La course :

Bracket:

Le Bracket et Parma Stock ont été courues Samedi, ce sont deux catégories que les Maltais ne courent pas.

Une fois de plus, les leaders des qualifications sont rentrés très vite chez eux : en Bracket Dominik Faessler a été battu 2-0 par un débutant Suisse très régulier, Fabian Bont (qui pratque régulièrement le slot bois de circuit).

Comme l’année dernière, Jurg Broder et Alex Mahl se sont rencontrés au premier tour, revanche de Jurg 2-1.

Fred a perdu ses deux voitures très tôt dans la compétition, contre 2 Suisses, Fabian & Thomas.

Le second de l’année dernière, Patrick Boenish, est aussi rentré très tôt chez lui, Osku Hertua battant de justesse le Suisse Hans Rzany avant de perdre contre le futur vainqueur Jurg.

Beau match entre Fabian et la dépanneuse à 2 moteurs de Kesha : 2 fois de suite la voiture du Suisse réalise pile le chrono demandé mais les temps de réaction de Kesha font la différence, victoire 2-0.

La première demi-finale opposait Jurg à la dépanneuse de Kesha. A mi-piste celui-ci sent que sa voiture va trop vite et qu’il va être éliminé (breakout), il coupe les gaz avant la ligne mais du coup il ralenti trop, Jurg le passe et gagne le run de 6 1/1000 !

Dans l’autre demi-finale, la Volvo de Kesha s’appréte à gagner le run quand elle tourne brusquement à gauche juste avant la ligne, et percute la Chevelle de Silvano.

Gros dégats pour celle-ci qui, même après réparation n’aura plus la même régularité, la Volvo est intacte.

Kesha doit culpabiliser un peu car il attend trop longtemps au départ de la revanche et la perd.

Finale 100% Suisse donc mais déséquilibrée entre la Chevelle éclopée et l’incroyable machine à faire 1.5sec. (jamais plus de quelques millièmes d’écart entre 2 runs ce qui est compliqué car le moo n’est pas tout à fait pareil sur les 2 pistes, et il évolue sans cesse) de Jurg qui s’impose 2-0.

Parma Stock :

La première courue des catégories  de vitesse  vit le premier « départ parfait », .500 donc de temps de réaction pour le Suisse Hans Rzany dans son match contre Patrick. La grosse surprise des premiers tours fut le double rouge de Kesha contre l’autre voiture de Patrick.

Duel entre Cox gagné par Dominik, dont les progrès cette année sont impressionnants, au dépends de Osku.

Problèmes techniques sur le Slingshot Dragster de Fred qui est retiré des le second match.

Le premier run « sous la seconde » de la journée était à mettre au crédit de Jurg (c’était son tout premier d’ailleurs) avec .990, en quart de finale Dominik réalise lui aussi son premier 0.9, un .996 avec sa Coccinelle.

Kesha restait impuissant contre la Parma Edge de Jurg, qui battait son tout récent record personnel avec .981.

En demi-finale, Alex, assez discret aux éliminatoires changeait son rapport de pont (ou peut-être avait découvert un nouveau dopant très efficace) et alignait successivement .980, .976 et .979, à 44mph (70km/h) ce qui est le record de la catégorie, pour battre la Cox de Dominik.

Dans l’autre demi, Jurg est un peu trop prudent contre l’autre VW de Dominik et perd au départ les 2 runs.

En finale, Alex conserve son niveau et massacre Dominik à nouveau pour ce qui est sa toute première victoire de catégorie aux Winternats, après un nombre incalculable de finales perdues et de 3eme places.

Félicitations aussi aux trois nouveaux membres du « club des .900 », Osku, Jurg et Dominik.

SS (Super Sixteen)

Le premier tableau final couru le Dimanche était celui des S16D, ou Charles, Keith et Fred semblaient avoir un avantage sur tout le monde.

La Corvette de Charles perdait un peu de son rendement de la veille mais venait à bout quand même de la Dodge d’Alex, dans un festival de Rouges.

L’ Anglia de Jurg n’a pas pu résister à la Cox de Kesha qui gagnait 2/100 sur ses chronos des qualifs

En quarts Charles vois ses 2 voitures se rencontrer et doit donc en retirer une.

Pendant ce temps, la Cox de Kesha à littéralement fait exploser (décidément, c’est une spécialité !) l’excellent Lowrider d’Alex en sortant de la rainure au freinage.

Comme la veille en Bracket, c’est le coupable qui s’en sort sans dommages et la carrosserie du Lowrider va devoir être remplacée.

Contre le même adversaire, Fred connaît quelques problèmes techniques sur son roadster, pendant que Keith est éliminé par Patrick dont la voiture est inférieure mais qui a gagné les 2 runs au départ.

Dans la première demi-finale, surprise quand Kesha a deux temps de réaction à moins de .510 et pousse Charles à faire 2 Rouges., scénario inversé dans l’autre demi ou c’est Kesha qui va à la faute contre Patrick dont la voiture est « un peu court ».

Pas de quartier en Finale, ou Kesha prend sa revanche pour son premier titre cette année.

Groupe 12 :

Le plateau du Gr12 semblait très équilibré cette année, contrairement à la course à sens unique de l’année dernière.

Tout le monde semble descendre sous les .900 à volonté, et Fred est à nouveau lui-même avec de nouvelles voitures et une nouvelle confiance.

Dans le premier tour, le débutant Allemand Alex Kad met Patrick en danger avant de s’incliner, Thomas n’a pas de chance et voit ses 2 voitures rencontrer les voitures N°2 de Charles et Kesha qui sont (pour cette année, car il progresse à grands pas) trop rapides.

La Cougar de Fred qui menait les qualifs est un peu moins rapide que la veille mais sort quand même Patrick de la course, pendant que Osku, lui, améliore ses temps et sort l’autre voiture de Patrick.

Alex sort un .843 contre Peter puis égale la pôle de Fred avec .838 contre Charles.

L’autre voiture de Charles est battue 2-0 par la Pontiac de Fred dont les temps de réaction se sont bien améliorés

Osku bat l’excellente Karmann de Peter avec des temps de réaction de .401 & .411 successivement.

Jurg améliore son record personnel (.886) mais ne parvient pas à surprendre Keith.

Fred est toujours sur un nuage et bat Osku 2-1 dans un match très serré sur un meilleur temps de réaction dans la belle, puis envoie l’Opel GT de Kesha en Sibérie 2-0 sans ménagement.

Retour sur terre de Fred en demi-finale contre sa bête noire traditionnelle Alex, et sa  peut-être future bête noire Keith, un rouge d’entrée puis plus rien ne fonctionne.

Troisième et quatrième places donc pour le Français, c’est quand même bien mieux qu’en 2006.

En Finale Alex avait la meilleure voiture mais fait cadeau sur deux rouges à Keith de son premier titre au Winternats.

Top Fuel Dragsters :

Ces voitures magnifiques représentent parfaitement le drag dans l’esprit du grand public, c’est aussi la seule catégorie ou le bon look est imposé par le règlement :

Aileron arrière, moteur maquette, roues arrières à l’échelle et très large (12.5mm).

Les chronos des qualifs sont améliorés par plusieurs voitures, en particulier Dominik Fassler qui a gagné à la tombola un moteur préparé par Ian Hill et sort Fred d’entrée.

Thomas passe pour la première fois sous les .900.

Au deuxième tour, Dominik est bien en confiance, fait le temps de réaction parfait .400 et met en danger le TQ (top qualifier) Keith Grech, qui s’en sort en gagnant la belle de 8/1000.

Charles bat Patrick facilement pendant que Thomas ne trouve pas de combinaison de moo efficace et perd contre Alex. Roger a exactement le même problème contre Kesha.

Match serré entre Patrick et Alex, gagné par le second sur ses temps de réaction, la seconde voiture de Fred n’est pas mieux et est battue.

En quarts, la voiture N°2 de Charles manquait de puissance contre la voiture N°1 de Keith, Alex par contre avait trop de puissance pour sa voiture N°2..

Kesha garde un espoir de victoire finale, bat Alex puis perd contre Charles qui réalise .812.

Alex et Keith font un run extraordinaire, tous les deux font un rouge en même temps mais c’est Keith (.399) qui est déclaré gagnant contre le .398 de son adversaire et accède à la finale.

Dans l’autre demi, 2 rouges simultanés aussi mais très mauvais (.328 & .335) Charles gâche ainsi un nouveau record de la piste en Top Fuel (.784) et perd le match contre Kesha.

Dans le match pour la troisième place, Charles à retrouvé ses esprits et corrige Alex avec deux runs à .780, puis va fêter la victoire de son ami Keith contre Kesha qui a fait deux Rouges.

Il est intéressant d’observer à quel point les systèmes nerveux sont soumis à rude épreuve dans ces phases finales, même pour les plus blasés.

Groupe 20 :

Ici aussi, gros progrès d’ensemble : un plateau de 21 voitures qui sont toutes sous les .900 et une grosse pression sur les favoris.

Dans le premier tour, Jurg bat le nouveau venu allemand Marcel Quint, Alex et Charles voient leurs voitures N°2 se rencontrer, au bénéfice de l’Autrichien.

Patrick bat Osku dans la voiture de réserve de Fred, et voit sa GTO éliminée par Jurg.

Dans le second tour, Charles sort un .802 pour éliminer la Grand Am d’Osku (c’est la magnifique carrosserie qui a gagné le concours de présentation lexans)

La Camaro de Kesha s’impose à .820 contre la Corvette de Jurg dans un match « nostalgia funny cars », la Pontiac de Fred sort la Bug Zapper (carrosserie extraordinaire, le vainqueur du concours d’élégance pour carrosseries maquettes l’année dernière) d’Alex.

L’autre voiture d’Alex bat la El Camino de Peter sur la ligne, de 4/1000.

Le Funny car rouge de Fred est trop rapide pour la Ford 32 de Kesha, record de la piste à .782 pour Keith contre Jurg.

Charles perd le premier run contre Rzany mais s’impose 2-1, Kesha refait à nouveau 2 .820 de suite pour sortir la Pontiac de Fred.

Le Funny car de Fred ne peut rien contre Keith qui est tellement régulier sous les .800 qu’on dirait une voiture de Bracket, Roger ne rend pas la vie facile à Alex mais s’incline finalement 2-1

En demis, Charles et Kesha sont à la bagarre, le Maltais s’impose de peu dans la belle, Keith domine Alex 2-0.

Grosses surprises en finale :

Pour la troisième place, Alex bat Kesha 2 fois sur la ligne de départ, y compris un temps de réaction de .401.

Pour le titre Keith laisse sa chance à son partenaire (pas volontairement, bien sur) avec un énorme rouge de .324, gagne la revanche puis entre en léthargie pour la belle avec un temps de réaction de .622.

Seconde victoire de Charles, donc.

Groupe 7 illimité :

De plus en plus de coureurs sont attirés par cette catégorie chère et difficile mais tellement excitante « quand ça marche », un plateau complet de 16 voitures donc pour cette année.

La Probe Top Gun d’Osku a des problèmes de pignon et retourne à la boite après un run, Charles sort un très bon .482.

Fred bat Alex au départ puis gagne sur un rouge de son adversaire, Holli (le père de Patrick) a du mal avec la voiture de réserve prêtée par Kesha, Peter sort un très bon .497 mais fait deux rouges idiots contre l’Altered de Jurg qui est beaucoup moins rapide.

Fred domine facilement la voiture N°2 de Charles pendant que le FC de Keith, qui a des aimants au cobalt comme les autres voitures mais dans une cage C, fait un beau .530 à 75mph (120km/h) mais est normalement dominé par la Blue Max de Kesha qui fait 2 fois .490.

Alex massacre Peter Kouba avec .486 et .463 mais fait un rouge, puis un extraordinaire .454 à 87mph (140km/h), la vitesse est un nouveau record absolu de la piste, Patrick menace le Streamliner de Kesha mais s’incline de peu.

Au second tour les voitures de Fred et Charles se tiennent mais le Maltais gagne sur ses meilleurs temps de réaction, la voiture de Keith a toutes sortes de problèmes et est sortie par le Altered de Jurg.

Fred sort .500 et .510 avec de très bons temps de réaction mais Kesha sort .480 et .490 et s’impose par la plus faible marge de victoire de toute la compétition 1/1000 de seconde !!

Alex est en surchauffe : .460 et .470 avec de très bons temps de réaction pour sortir le Streamliner de Kesha qui perd un peu de sa vitesse.

Première demi-finale, l’aventure improbable de Jurg s’arrête finalement quand Charles aligne .497 et .462

Seconde demi, le Funny Car de Kesha semble présenter des problèmes de tresse, pas surprenant car l’ampérage énorme que demandent ces moteurs brûle les tresses du guide en quelques runs, il a la possibilité de battre Alex mais fait un rouge de trop.

En finale pour la troisième place, Kesha n’a pas de problème à battre Jurg dont la voiture est bien moins rapide.

Pour le titre Alex qui a perdu en finale du Gr7 les deux dernières années est un peu nerveux et fait un rouge au premier run malgré un chrono plus rapide que celui de Charles, dans la revanche il part bien mais Charles sort un .460 et l’emporte

2-0.

Félicitation à Charles pour cette belle victoire, et aussi à Alex, Fred et Peter pour leurs nouveaux records personnels..

Un grand merci aussi aux sponsors ainsi qu’aux participants et à leurs familles supportrices et compréhensives.

En espérant vous revoir tous en 2008 !

 
Deux liens avec des photos:

 http://slotdragster.com/racephotos07-1.html

 http://slotdragster.com/racephotos07-2.html

Des petites videos, dont une démonstration de Dragster-fusées par un groupe de très jeunes Allemands !! :

http://www.youtube.com/watch?v=eb0D4WNw-HY

http://kpgraphic.com/temp./neu189.mov

http://www.youtube.com/watch?v=cUTaZ07w0pU

Partager cet article

commentaires